Un nouveau gérant doit dealer avec la PIRE cliente ever. La suite est juste parfaite.


Par charles

topjpg

J’ai 18 ans et pour la première fois de ma vie j’occupe le poste de gérant dans un McDo. Comme partout où j’avais travaillé avant, il nous arrivait de rencontrer des clients crissement déplaisants et parfois même réellement caves. Mais une cliente en particulier qui surpassait tous les PIRES caves que j’ai pu servir avant. C’était une madame ULTRA agressive qui trouvait le moyen de critiquer absolument tout et qui virait carrément folle si j’avais le malheur de l’appeler  »madame » un peu trop souvent à son goût.

Les choses se sont empirées quand elle est devenue tellement désagréable, qu’elle a fait pleurer ma caissière. Elle avait juste 16 ans et c’était sa première job. Je lui ai dit d’aller prendre une pause quelques minutes pour qu’elle reprenne ses sens. Puis j’ai informé la p’tite madame qu’elle n’était plus la bienvenue dans notre établissement. Et c’est là qu’elle a carrément péter sa coche. J’ai attendu qu’elle arrête de me crier après comme une vraie malade avant de lui montrer la porte.

J’ai décidé de prendre son numéro de plaque d’immatriculation et de l’envoyer au bureau-chef. Ils lui ont envoyé une belle lettre pour l’informer qu’elle serait bannie de tous les restaurants de la chaine au Canada et qu’elle aurait affaire à la police si elle tentait d’y mettre les pieds.

Quelques semaines plus tard, elle s’est encore pointée avec la même criss d’attitude de marde.
Je lui ai encore montré la porte pendant qu’elle me traitait de tous les noms en me disant que c’que j’faisais était illégal et que j’aurais affaire à son avocat.

Le même scénario s’est produit à quelques reprises, mais un jour sa chance a tourné quand deux policiers étaient en train de manger dans mon restaurant.

Sérieux, je n’ai jamais été si satisfait que lorsque j’ai pu montrer l’ordre d’éviction provenant du bureau-chef en leur expliquant rapidement la raison pour laquelle cette madame était bannie de tous les McDo au pays. Mieux encore, je n’ai même pas eu besoin de rien leur prouver, en pétant encore sa coche, elle a grafigné la face d’un des policiers avant d’être arrêtée pour agression sur un agent de la paix.

Vous vous demandez surement pourquoi je vous compte cette histoire… La réponse est simple: Quand ils l’ont embarqué, j’ai remarqué que sa voiture dans le stationnement… OH QUE OUI! CET appel que j’ai fait à la compagnie de remorquage a été le moment le plus satisfaisant EVER! J’aurais pu laisser son char là, mais après qu’elle ait fait pleurer ma p’tite caissière de même…

Sérieux, j’espère que vous passerez un excellent séjour à la fourrière… MADAME!

Source: qcmeme.net

Qu’en pensez-vous?